Parents

Vous êtes parent d’un enfant présentant une déficience auditive.

Vous vous posez de nombreuses questions sur son avenir et sur la meilleure manière de l’accompagner :

  • Mon enfant parlera-t-il, quand ?
  • Ira-t-il à l’école ?
  • Comment communiquer ?
  • Pourra-t-il exercer tous les métiers ?
  • Comment en parler à la famille, aux amis ?

Et tant d’autres questions.

Quelque soit l’âge de votre enfant, nous vous proposons une rencontre, pour étudier ensemble les aides possibles pour vous et votre enfant.
Les services d’accompagnement mis en place par l’AFDA concernent l’enfant et le jeune de 0 à 20 ans et leur parents.

Ce 1er rendez-vous permet de faire connaissance, d’écouter vos questions, toutes vos questions, d’étudier les besoins de l’enfant et les vôtres. Il permet également et de vous expliquer les différentes démarches à accomplir pour bénéficier d’un accompagnement, si besoin.

Vous trouverez ci-contre le guide pratique « la surdité de l’enfant » à l’usage des parents : .

Et également, une plaquette de présentation rapide de ce que l’AFDA peut faire pour votre enfant et pour vous:

 

Des parents acteurs du projet


Depuis la loi de 2005, les parents sont au cœur du dispositif de suivi de leur enfant.

Aucune décision concernant leur enfant ne pourra être prise sans leur accord.

Passée la découverte de la surdité, l’AFDA propose différentes modalités d’accompagnement de l’enfant d’une part (voir projet de soins CAMSP, IES-SEES et SSEFS) et des parents d’autre part.

Pour aider les parents à s’approprier la surdité de leur enfant, l’AFDA propose :

  • informations sur différents modes et outils d’aide à la communication (LSF et LPC),
  • formation au LPC (langue française parlée complétée) et initiation à la LSF,
  • des entretiens avec un psychologue, à la demande,
  • des groupes de parole entre parents,
  • rencontres pour la fratrie,
  • mise à disposition de sources d’informations diverses afin d’éclairer les choix que les parents auront à faire.

Dans le CAMSP, possibilité pour les parents d’être présents aux différentes séances proposées : orthophonie, psychomotricité….

Par ailleurs, tous les parents d’enfants suivis par l’AFDA sont invités à participer au moins une fois par an l’élaboration du Projet Individuel d’Accompagnement (PIA). Cette rencontre permet aux parents d’échanger avec les professionnels, d’exprimer leurs souhaits et de faire évoluer si nécessaire le projet individuel de soin.

De plus, pour les enfants scolarisés, une réunion annuelle de PPS (Projet personnalisé de Scolarisation) est organisée à l’initiative de l’enseignent référent.

 

 

Dépistage

 

En cas de suspicion de surdité, vous avez la possibilité de faire examiner votre enfant :

  • au sein du CAMSP par notre médecin ORL,
  • ou chez un ORL de votre choix, en libéral ou à l’hôpital.

Si le diagnostic de surdité est posé, vous pouvez prendre contact avec l’AFDA à Guipavas. Lors de ce premier entretien, vous pouvez exposer votre parcours et vos interrogations ainsi que vos souhaits. Les professionnels de l’AFDA vous présentent  le service et les possibilités de travailler ensemble.

Chaque enfant, chaque famille est unique, l’accompagnement est par conséquent ajusté à chaque situation et se modifie à mesure que l’enfant grandit.

A l’issue de ce 1er entretien, vous pouvez choisir de vous inscrire dans le service ou préférez d’autres chemins. Ce choix vous appartient. Pour les modalités d’admissions, se référer à la rubrique « admissions » dans « les services de l’AFDA ».

La consultation médicale à l’AFDA: ORL et audioprothésiste

C’est eux que vous rencontrerez, juste après l’accueil, pour faire le point avec le dossier médical en votre possession ou pour procéder à des examens complémentaires. Ils sont en capacité de poser ou confirmer un diagnostic et de proposer les examens pour identifier la perte auditive et ses conséquences. Ils assurent la surveillance nécessaire sur le plan médical. Ils proposent un appareillage et son adaptation.

 

 

Les appareils de correction auditive


Les appareils de correction auditive captent les sons environnants et les traitent afin qu’ils soient mieux perçus par l’oreille déficiente. Un appareil auditif comprend :

  • un micro qui capte les sons,
  • un circuit électronique qui amplifie, corrige, filtre, écrête les sons,
  • un écouteur (haut-parleur) qui transmet les sons corrigés au conduit auditif,
  • une pile pour fournir l’énergie nécessaire au fonctionnement,
  • une bobine d’induction magnétique et une prise « sabot » (pour les micros HF).

 

 

Les implants cochléaires

 

L’implant cochléaire est indiqué pour des personnes trop profondément sourdes pour pouvoir tirer parti de l’appareillage classique. L’implant cochléaire est constitué d’une partie interne, implantée chirurgicalement dans la cochlée, et d’une partie externe mobile qui peut se retirer ou s’éteindre à volonté. Après l’implantation cochléaire, le travail orthophonique doit toujours être poursuivi pour une longue durée. Même si de grands progrès techniques ont été réalisés ces dernières années, un enfant déficient auditif  appareillé ou implanté ne devient pas entendant. Un suivi adapté, quelque soit le degré de surdité, est nécessaire.

Si votre enfant a moins de 6 ans, il sera suivi par la structure CAMSP situé à Guipavas. S’il a plus de 6 ans, il sera suivi en IES-SEES ou en SSEFS (voir « les services de l’AFDA »)